speloncato

INFORMATION COVID-19 : CHERS CLIENTS, NOTRE STRUCTURE OUVRE LE 02 JUIN AVEC LA MISE EN PLACE DU PROTOCOLE SANITAIRE

Réservez votre séjour
Espace client
Camping Corse » Découvrir & visiter » Speloncato

Speloncato

Profitez de votre séjour camping en Corse pour visiter Speloncato, charmant village de l’île de beauté.

Un village haut perché

Speloncato est un petit village français d’environ 280 habitants que l’on trouve dans la circonscription  de la Haute-Corse mais également dans le territoire de la collectivité de Corse. Cette commune est la propriété de la piève de Tuani, située en Balagne.

Speloncato fait partie des 19 villages qui composent le canton de Belgodère, à la frontière du parc naturel régional de Corse. Elle adhère par conséquent à la Communauté de communes de l’Île-Rousse-Balagne.

La commune a été établie sur un piton rocheux situé à 570 mètres de haut, permettant ainsi à Speloncato d’occuper une position de domination géographique sur la vallée du Reginu ainsi que sur le littoral de la Balagne.

On peut se rendre sur place en empruntant la ligne de train Ponte-Leccia/Calvi. C’est ainsi que Speloncato est desservie et accessible.

Speloncato est par ailleurs composée de deux hameaux à savoir Dom’altu que l’on trouve à flanc de coteau mais aussi Reginu, que l’on trouve au bord du fleuve.
 

Histoire de Speloncato

Son nom, lui, est issu du mot “grottes” en Corse (“spelonche”) car le village a été établi sur ces dernières, que l’on trouve encore dans le sous-sol. On sait par ailleurs que Speloncato comptait plusieurs habitants dès l’époque néolithique et ce par la présence de plusieurs vestiges retrouvés sur divers endroits du territoire communal. C’est à partir de l’âge de bronze qu’un habitat s’est développé dans les environs.

On sait également que par la suite des habitats des 4ème et 6ème siècles ont été érigés à l’époque romaine et ce dans des zones proches mais plus basses.

Le lieu-dit I Bagni (“les bains”) est un village qui possède des thermes. Les vestiges du caldarium sont toujours visibles sur le site datant de l’Antiquité, les bains de Justiniano. Ce site a donné l’occasion de découvrir de nombreux fragments faits de céramiques mais aussi des amphores ou encore des pièces d’architecture en élévation.

Cependant un vide est observé à Speloncato par les diverses études menées entre le 6ème et la fin du 11ème siècle.

C’est au Moyen-Âge, victimes de nombreuses invasions, que les personnes prennent la décision de s’installer en hauteur pour bénéficier d’une vue d’ensemble plus stratégique.

Aujourd’hui et depuis 1954 Speloncato fait partie du canton de Muro, un canton qui comprend également Algajola, Aregno, Avapessa, Cateri, Feliceto, Lavataggio, Muro et Nessa.

Un site naturel et géologique d’exception

Speloncato se trouve en Corse occidentale aussi appelée “Corse cristalline“. Il s’agit d’une zone principalement composée de roches de granite, en opposition à la Corse orientale qui elle est dominée par les schistes.

Il s’agit par ailleurs d’une commune particulièrement exposée aux vents venus de la mer et qui possède en son sein une faune encore à l’état sauvage.

La commune, bien qu’appartenant au littoral balanin, ne possède toutefois pas de façade maritime. Son extrémité nord est notamment à 2,1 kilomètres de la mer Méditerranée. Le territoire de Speloncato est séparé en deux parties bien distinctes.

La première est la partie “montagne” que l’on trouve sur la dorsale de l’île. Elle est l’une des chaînes de montagnes les plus hautes de Corse et borde la Balagne au nord tout en étant la limite nord du parc régional de Corse. On trouve le Monte Tolu sur ces crêtes, séparant deux régions : la vallée du Regino et la vallée du Giussani.

La seconde partie est la partie “plaine“. Elle a une place tout simplement centrale dans la vallée du Regino que l’on trouve du côté Est de la Balagne, dans une zone constituée de sédiments quaternaires mais aussi de formations métamorphiques comme sédimentaires.

 

 

Mis à jour le
neque. nunc justo Aliquam Phasellus quis, vel,