vallée du prunelli

INFORMATION COVID-19 : CHERS CLIENTS, NOTRE STRUCTURE OUVRE LE 02 JUIN AVEC LA MISE EN PLACE DU PROTOCOLE SANITAIRE

Réservez votre séjour
Espace client
Camping Corse » Découvrir & visiter » La Vallée du Prunelli

La Vallée du Prunelli

On trouve la Vallée du Prunelli à l’Est d’Ajaccio en Corse et plus précisément entre les vallées du Taravo et de la Gravona. Cette vallée sans doute trop méconnue a pourtant beaucoup à offrir avec ses arbousiers, ses peupliers blancs ou encore son splendide fleuve entouré de magnifiques villages qui surplombent le tout.

A la découverte d’un fleuve corse incomparable

Le Prunelli a beau ne mesurer que 44,2 kilomètres il n’en demeure pas moins un fleuve et ce car sa confluence avec la Gravona n’a lieu qu’à quelques mètres de la mer, en face d’Ajaccio. Lors de sa descente, le Prunelli prend avec lui les eaux d’environ 20 ruisseaux, rivières ou encore torrents et passe par des paysages splendides et sauvages, tout simplement incomparables.

C’est à 418 mètres d’altitude que l’on trouve Ocana, village traversé par le Prunelli et qui est en proie à de potentiels éboulements régulièrement. Trois éboulements ont eu lieu en 1929 et un autre en 1944, faisant huit morts. Le dernier d’entre eux a eu lieu en février 2013 et les blocs en train de débouler ce sont arrêtés à seulement 800 mètres du village.

Une vallée chargée d’histoire

Pour réellement découvrir la Vallée du Prunelli il faut laisser Bastelicaccia derrière soi. La route sinueuse vous fera passer tour à tour des saules roux, des chênes verts ou encore des châtaigniers. Plus bas, le Prunelli se dévoile à vous.

L’être humain est bel et bien passé par là et a laissé des traces de son passage avec la présence de ponts génois tel que celui de Zipitoli. On parle ici de plusieurs ponts qui tiennent debout depuis presque cinq siècles. Ces ponts ils sont chargés d’histoires avec notamment celle du seigneur Arrigo Bel Messer qui souhaitait unifier la Corse et qui fut jeté dans le vide accompagné de ses sept fils.

A mesure que l’on remonte la route elle se fait de plus en plus sinueuse et la vue se dévoile, toujours un peu plus belle. Une fois à Ocana on peut voir plusieurs chapelles et penser aux habitants des lieux dont le village a été brûlé par les Allemands en septembre 1943. Et c’est en août 1944 qu’un glissement de terrain avait vu plusieurs blocs de granit rose tomber sur les villageois suite à un glissement de terrain. Le bilan avait été de huit morts et désormais un monolithe leur rend hommage. Monolithe où l’on peut lire, gravés, les noms des victimes.

Le Lac de Tolla, au coeur du Prunelli

Le lac de Tolla, lui, possède 35 millions de mètres cubes d’eau et ressemble à s’y méprendre à une prouesse naturelle alors qu’il est bel et bien né de la main de l’Homme. Les travaux avaient débuté en 1958 pour une mise en eau dès 1961. C’est un barrage à voûte qui termine ce lac, le plus grand de Corse. Le tout se dévoile sur 115 hectares et sur 4,5 kilomètres de long.

Une vie se déroule ici devant nos yeux avec la présence de nombreux poissons tels que des carpes ou encore des brochets et des silures.

Sur les côtes, bordant la montagne, on retrouve encore de nombreux chênes verts et des châtaigniers, achevant de nous prouver à quel point la Vallée du Prunelli n’est source que d’une beauté sauvage, parfois pas facile à approcher mais toujours indiscutable.

Pour se rendre dans la Vallée du Prunelli en partant du Camping Les Castors il faut compter seulement 3h30 de route. Le temps de profiter du paysage qui s’offre à vous tout au long de votre trajet.

 

 

Mis à jour le
dictum ut adipiscing venenatis, ultricies libero Sed